top of page
Rechercher
  • cd55basketball

Léna Lemaire (BCV Verdun) et Maël Husson (CSLB Bar-le-Duc) voient l’avenir en grand



Après avoir tapé dans l’oeil des sélectionneurs régionaux en janvier dernier lors du traditionnel Tournoi Inter-Comité sous les couleurs de la Meuse, Léna Lemaire (BCV Verdun) et Maël Husson (CSLB Bar-le-Duc) ont participé pour la première fois au Tournoi Inter-Secteur (TIS) au sein de l’équipe Lorraine qui a eu lieu la semaine dernière à Verdun. L’occasion pour eux de revenir sur cette aventure et dévoiler leurs envies pour l’avenir.

En dehors du terrain, comment vous êtes-vous sentis au sein de vos groupes respectifs ? Connaissiez-vous déjà des joueurs avants d’arriver ?


Léna Lemaire : « Depuis un certain temps, chaque mercredi, on participait à des entrainements à Nancy avec les autres filles. Au début j’avais peur de ne pas être acceptée dans le groupe car j’étais la seule joueuse qui venait de Meuse. Mais finalement, elles m’ont super bien acceptée et je me suis bien amusée avec elles durant cette semaine. »


Maël Husson : « Je me suis bien intégré au groupe, je parlais avec tout le monde, j’en connaissais certains donc au début je suis resté avec eux mais au fur et à mesure je suis allé avec tout le monde et ça s’est bien passé. »


Lors des entraînements collectifs, avez-vous appris de nouvelles choses ?


LL : « J’ai appris pas mal de choses sur la défense notamment comment bien mettre de la pression sur le porteur de balle. En attaque, j’étais plus physique et j’ai aussi appris à mieux me placer et me démarquer. »


MH : « J’ai appris à défendre avec plus d’agressivité et j’ai aussi travaillé le rebond car avant je ne collais pas assez mon joueur et le ballon lui tombait directement dans les mains. »





Quels sont les changements entre les entraînements en club et ceux en sélection ?


LL : « Ce n’est pas du tout la même intensité, toutes les filles étaient motivées. Dans mon club il y a des différences de niveaux et les entrainements sont moins intensifs et moins stricts qu’avec l’équipe Lorraine. Les entraineurs de la sélection sont peut-être plus stricts mais ils savent aussi nous féliciter. »


MH : « Ce qui change c’est que c’est un autre niveau de jeu, tout était plus intense ici. J’ai appris d’autres styles de jeu que ce que je fais à Bar-le-Duc. J’ai appris à mieux jouer globalement car j’étais obligé de me mettre au même niveau que ceux qui jouaient avec moi. »


Comment avez-vous vécu vos premières minutes en sélection ? Stressé ou plutôt excité à l’idée de donner le meilleur de vous-même ?


LL : « Pour parler des matchs, au début j’avais peur parce qu’à Verdun je fais partie des filles « moteurs » au sein de l’équipe. Avec la sélection Lorraine, en dribblant je me disais que quelqu’un serait toujours derrière moi pour m’aider car les filles de la sélection sont de vraies battantes comme moi, et je me sentais bien de jouer avec elles. Pour moi c’est ça un vrai match, de la motivation sur le banc, se faire encourager quand on est aux lancers francs, ou même plus… »


MH : « Il y avait beaucoup d’intensité et c’est sûr que je jouais moins qu’à Bar-le-Duc mais quand j’étais sur le terrain je me donnais à fond même si je pense que j’aurais pu faire un petit peu mieux. Cependant, je suis quand même content. Malgré tout, j’étais stressé car j’avais peur de mal faire les choses que demandaient les coachs et de perdre les matchs mais ça ne m’empêchait pas de me battre à fond. »


Comment envisagez-vous l’avenir ? Pôle Espoir ? Sélection pour le tournoi Inter-Zone (TIZ) ?


LL : « J’aimerai vraiment rentrer au Pôle Espoir car j’ai vraiment envie de jouer tout le temps comme on l’a fait cette semaine avec des filles motivées et pour devenir une meilleure version de moi-même. En parlant du Tournoi Inter-Zones (TIZ), je ne pense pas faire partie de la sélection car beaucoup de filles sont plus fortes que moi et je comprendrai que je ne sois pas prise. Si une fille de l’équipe Lorraine est prise pour le TIZ je serai trop fière pour elle ! »





MH : « Pour la suite j’aimerais bien rentrer au Pôle Espoir et être dans la sélection pour faire le Tournoi Inter-Zones (TIZ) mais après si ça devait s’arrêter là je peux déjà être fier de moi parce que tout le monde ne va pas en équipe Lorraine. »


Un dernier mot à dire ?


LL : « Durant cette semaine j’ai rencontré de superbes personnes, j’ai vécu de supers moments, j’ai appris plein de nouvelles choses, c’est une chance énorme. Je le souhaite à tout le monde ! J’aurais aimé que ma copine Eléa Sarda (BCV Verdun et réserviste en équipe lorraine) porte le maillot de la sélection Lorraine avec moi… Le TIS a eu lieu a Verdun et beaucoup de personnes sont venues m’encourager. Je les remercie. Je vais tout faire pour que l’aventure continue ! »


MH : « Je suis très content de faire partie de cette équipe Lorraine. J’ai eu la chance d’être entraîné par les meilleurs coachs durant cette semaine ! »


Propos recueillis par Eliott Vanon
Mise en page par Théo Tetard


542 vues0 commentaire

Yorumlar


bottom of page